Le secteur des communications unifiées et de la collaboration a nettement progressé au T2 2022

Le secteur des communications unifiées et de la collaboration a nettement progressé au T2 2022
Table des matières

Le marché des communications unifiées et de la collaboration a renoué avec son rythme de développement d’avant la crise sanitaire. D’après International Data Corporation (IDC), ses revenus mondiaux ont connu une hausse de plus de 11 % en avril-juin 2022. Leur crue a été remarquée partout autour du globe. Cependant, l’augmentation la plus significative a été constatée en Amérique Latine.

IDC a publié ses chiffres sur le marché mondial des communications unifiées et de la collaboration au deuxième trimestre 2022. Durant cette période, la conjecture dans ce secteur a spécialement réussi aux fabricants d’appareils siégeant aux États-Unis, selon son étude. Ils occupent le Top 4 du palmarès mondial des fournisseurs que le cabinet d’analyse a dressé. Microsoft a ainsi vu ses revenus grimper à 5,7 milliards de dollars, soit +22,7 % d’une année sur l’autre. Grâce à cette performance, le géant de Redmond demeure le numéro un dans cette filière. En valeur, sa part de marché a été évalué à 38,3 %.

L’EMEA a affiché de bons résultats

Avec 8 % de part sur le marché, Cisco arrive à la deuxième place du classement créé par IDC. Son chiffre d’affaires est monté à 1,2 milliards de dollars au deuxième trimestre 2022, en hausse de 1 % en glissement annuel. Son compatriote Zoom a en parallèle enregistré 7 % de part dans le domaine des communications unifiées et du e-commerce. Le groupe a engrangé 1 milliard de dollars de recettes, en progression de 7,2 % par rapport à avril-juin 2021. Enfin, RingCentral a rassemblé 2,9 % du secteur des communications unifiées et des services connexes. L’entreprise a totalisé 424 millions de dollars de revenus. Ce qui traduit une évolution de +29,8 % sur un an.

Remarque: les travailleurs indépendant dans diverses branches peuvent chercher des missions auprès de ces sociétés. La possibilité de devenir salarié porté, permettant de profiter de meilleurs avantages, s’ouvre également à eux. Pour estimer son salaire brut avec ce statut, l’on peut utiliser un simulateur

En avril-juin 2022, le secteur de la collaboration et des communications unifiées a réalisé d’excellentes performances partout autour du monde. L’EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique) a généré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de dollars. Soit une hausse de 8,9 % d’une année sur l’autre. L’Amérique du Nord a pour sa part vu ses revenus s’élever à 7 milliards de dollars (+10,1 %). Derrière ces deux leaders se trouve l’Asie-Pacifique et l’Amérique Latine. Ces régions ont accumulé respectivement 3 milliards de dollars et 551,5 millions de dollars de recettes. Leurs revenus constituent en revanche ceux qui ont connu les plus fortes progressions, avec +16,8 % et +20,9 %.

Les sociétés effectuent davantage d’achats stratégiques

Le secteur des communications unifiées et de la collaboration a donc totalisé 14,8 milliards de recettes mondiales, d’après l’étude d’IDC. Il a profité d’une hausse de :

  • 2,9 % à l’aune de janvier-mars 2022 ;
  • 11,4 % par rapport au deuxième trimestre 2021.

Le dynamisme du marché est poussé par l’attrait des grandes entreprises, ETI et PME pour les solutions numériques :

  • De communications unifiées (UcaaS) ;
  • De collaboration ;
  • De visioconférence.

Les livraisons de téléphones IP ont atteint 4,5 millions d’exemplaires, en hausse de 11,6 % comparativement au deuxième trimestre 2021. Les ventes d’appareils pour salle de vidéoconférence ont de leur côté atteint 525,6 millions de dollars de revenus. Ce qui traduit une flambée de 15,6 % d’une année sur l’autre. Les logiciels de collaboration ont quant à eux généré un chiffre d’affaires de 7,2 milliards de dollars. Soit une envolée de 10 % à l’aune de l’an passé. Enfin, l’UcaaS a enregistré 5,2 milliards de dollars de facturations, en crue de +17 % par rapport à avril-juin 2021.

L’analyste principal chez IDC, Rich Costello, a commenté :

Nous observons davantage d’achats stratégiques de la part des entreprises contre moins de décisions réactives à court terme.

Chez les constructeurs, certaines phases de la vente commencent à regagner leur rythme d’avant la pandémie de Covid-19, observe-t-il.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités

Portage salarial et formation

Pour gagner en performance et rester compétitif sur le marché du travail, poursuivre une formation est une alternative intéressante. Les consultants en portage salarial ne sont pas en reste. Cependant, ces derniers doivent considérer certains points essentiels afin de pouvoir

Lire la suite »