L’accroissement des besoins en emplois d’ici 2030

L’accroissement des besoins en emplois d’ici 2030
Table des matières

Avec un développement constant des innovations numériques, les nouveaux métiers émergent petit à petit. L’étude menée par le ministère du Travail, du plein Emploi, de l’insertion a pour but d’évaluer les besoins en emplois. Elle a démontré que l’Edge Computing et le Cloud prévoient une augmentation des demandes de 5%.

Le ministère du Travail, du Plein Emploi et de l’insertion ainsi que d’autres organismes ont récemment publié une étude. Le sujet porte sur les besoins en emplois du secteur des infrastructures numériques. L’étude a montré que ces besoins augmenteront de 5% d’ici 2030 : création de 33.000 fonctions. Elle traite « les grands chantiers RH » de quatre secteurs, notamment celui des réseaux mobiles nationaux. L’étude permet d’évaluer les besoins en emplois dans ces domaines et de voir les métiers les plus demandés. L’Edge Computing et le Cloud prévoient par exemple une forte augmentation. Pour les chômeurs voulant rejoindre ces secteurs, faire une simulation chômage est possible en attendant l’embauche.

Quel est le sujet de l’étude ?

L’étude a pour but d’évaluer les potentiels besoins en emplois des infrastructures numériques d’ici 2030. Elle est menée par le ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion ainsi que par des opérateurs tels que l’AFDAS.  Elle permet de déterminer les besoins en emplois de quatre grands secteurs :

  • Les réseaux locaux d’équipements connectés ;
  • Les réseaux filaires nationaux ;
  • Les data centers ;
  • Les réseaux mobiles nationaux (qui concernent le réseau 2G au réseau 5G).

L’Edge Computing et le Cloud vont augmenter de 5% les fonctions pour les réseaux de matériels connectés. De ce fait, d’ici 2030, 39.000 emplois seront créés contre 7.300 en 2022. Du côté, de la gestion et de l’exploitation des réseaux, les besoins passeront de 16.100 postes contre 2.400.

Petit rappel : En attendant de trouver un nouveau job, il est possible de faire une simulation chômage pour estimer son allocation. Cette indemnisation est octroyée par Pôle Emploi aux demandeurs de travail.

Quels sont les résultats de l’étude ?

L’étude a démontré que les différents cœurs de métiers de ces quatre secteurs connaitront une augmentation jusqu’en 2030. À titre d’exemple, les emplois en rapport avec le raccordement final seront revus à 2000 postes disponibles en 2030.

Elle a également révélé que les métiers à mettre en avant pour le marché des réseaux mobiles nationaux concerneront le :

  • Technicien de maintenance ;
  • Technicien de réseau GSM ;
  • Ingénieur infrastructures télécom.

Le défi pour ce secteur est d’atteindre les 34.000 postes d’ici 2030 contre 20.500 l’année dernière. De plus, le réseau 5G remplacera la 4G d’ici l’année prochaine.

En ce qui concerne, les data centers les besoins en emplois seront doublés surtout du côté d’Aix-Marseille et d’Ile-de-France. L’étude démontre que les jobs en forte demande sont :

  • Expert exploitation data center ;
  • Chargé de comptes ;
  • Technicien data center ;
  • Ingénieur maintenance IT ;
  • Technicien CVC.

Les demandes ont également explosé du côté des collectivités publiques avec la fermeture du réseau cuivre. De ce fait, les recrutements devraient fortement progresser entre 2027 et 2028.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités

BMW et Deutsche Bahn adoptent les robots chiens

Deutsche Bahn et BMW intègrent les robots chiens de Boston Dynamics dans leurs opérations. A la Deutsche Bahn, ils vérifient les trains et détectent les éventuels problèmes au niveau des machines. Chez le groupe automobile allemand, le robot surveille la

Lire la suite »