La valeur des actions en bourse chute avec la recrudescence de l’épidémie du Covid-19 en Chine

Development and manufacture process of a new vaccine. Final production of filled vials of Covid-19 vaccine. Bio science 3D illustration.
Table des matières

Les inquiétudes nées de la reprise de l’épidémie du Covid-19 en Chine se font sentir sur le marché boursier. Les données du 21 novembre 2022 témoignent d’une baisse de la valeur des actions dans plusieurs secteurs. L’euro et la livre sterling continuent également de perdre de la valeur. Le dollar, au contraire, connaît une progression.

Le marché boursier s’ouvre avec des chiffres peu encourageants lundi 21 novembre 2022. La valeur des actions a chuté dans presque tous les domaines d’activité. Ce recul affecte nombre d’acteurs, même ceux qui se positionnent comme leaders dans leurs secteurs. C’est le cas de Compass, groupe spécialisé dans la restauration collective, ou Rio Tinto, dans le secteur minier.

Cette baisse est la conséquence d’une nouvelle propagation du virus du Covid-19 en Chine. Le marché européen est aussi affecté par la diminution de la valeur des actions dans l’industrie et le secteur minier. Les indices CAC 40 et Dax ont perdu des points en conséquence. Celui de Londres s’est figé.

Un recul notable pour les produits primaires et les nouvelles technologies

Virgin Money fait partie des rares entreprises à afficher une hausse dans ce contexte tendu. La valeur de ses actions a progressé de 14,01 % lundi 21 novembre 2022. Cette augmentation fait suite à l’annonce d’une croissance de 43 % de son bénéfice annuel en septembre 2022.

Inversement, le leader mondial de la restauration collective, Compass, a perdu 1,95 %. L’entreprise a fait part d’une possible contraction de sa marge opérationnelle en 2023. Vallourec a rapporté un résultat net positif pour son exercice au troisième trimestre 2022. L’entreprise indique s’être alignée sur ses projections pour 2022. Ces résultats n’ont pas suffi pour qu’elle garde sa valeur en bourse. Vallourec observe un recul de 7 % à l’ouverture du marché boursier le 21 novembre 2022.

La chute est de 1,24 % pour ArcelorMittal et de 1,18 % pour Eramet. Le scénario est identique chez les acteurs du secteur minier. Rio Tinto enregistre une baisse de 1,3 %. Glencore et Anglo American subissent respectivement un repli de 0,71 % et 1,06 %.

Globalement, le secteur de la santé et celui des télécommunications sont ceux qui résistent le mieux à la dévaluation. Ils ont enregistré une hausse respective de 0,67 % et 0,5 %. Les nouvelles technologies et le domaine des ressources de base affichent le recul le plus important. Les deux secteurs subissent respectivement une baisse de 1,12 % et 0,84 %. Les baisses d’activité affectent peu les travailleurs indépendants bénéficiant d’une mutuelle portage salarial.

Le prix du pétrole en baisse

L’indice CAC 40 était à 6 630,44 le 21 novembre 2022 vers 12h40 GMT. Il s’est contracté de 0,21 %. Il La journée du vendredi 18 novembre s’est pourtant terminé avec un indice positif. L’indice Dax à Francfort a reculé de 0,55 % alors que le FTSE 100 de Londres n’a enregistré aucune évolution.

À New-York, la baisse au 21 novembre 2022 est de l’ordre de :

  • 0,78 % pour Nasdaq ;
  • 0,50 % pour Standard & Poor’s 500 ;
  • 0,20 % pour Dow Jones.

Le marché du pétrole se trouve également affecté par la nouvelle circulation du virus du Covid-19 en Chine. Le cours du Brent a chuté de 0,48 % alors que le prix du baril se situe à 87,2 USD. Le prix du brut léger américain s’est établi à 79,59 USD le 21 novembre 2022. Ce chiffre reflète une baisse de 0,61 %. Les deux indices étaient déjà dans des situations critiques à la clôture du marché vendredi 18 novembre. Ils affichaient leurs niveaux le plus bas depuis le 27 septembre 2022.

Pour le marché des devises, le dollar bénéficie d’une progression de 0,85 %. L’euro a connu un recul de 0,82 %. Il est négocié pour l’équivalent de 1,0239 USD au 21 novembre 2022. La valeur de la livre sterling est de 1,17985 USD. La monnaie britannique a subi un repli de 0,73 %.

Le virus du Covid-19 circule à nouveau dans plusieurs villes chinoises, y compris Pékin. Cette nouvelle propagation se produit alors que le pays est menacé par une épidémie de grippe.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités

BMW et Deutsche Bahn adoptent les robots chiens

Deutsche Bahn et BMW intègrent les robots chiens de Boston Dynamics dans leurs opérations. A la Deutsche Bahn, ils vérifient les trains et détectent les éventuels problèmes au niveau des machines. Chez le groupe automobile allemand, le robot surveille la

Lire la suite »