La Chine entend appuyer la croissance du marché de l’intelligence artificielle

Artificial intelligence looking at smart city, connected with planet through global mobile internet on phone. AI control city infrastructure, data traffic, ensure safety. World communication concept.
Table des matières

Asia Nikkei a publié le 16 janvier dernier le résultat d’une étude se rapportant à l’intelligence artificielle. Selon cette enquête, trois sociétés chinoises figurent dans le Top 10 mondial en matière de production de documents afférents. Grâce aux avancées de ces entreprises, la Chine est largement en tête du classement des pays sur ce plan.

Lors de l’édition 2022 de l’International Solid-State Circuits Conference (ISSCC), la Chine est arrivée en première position. Elle est le pays qui a comptabilisé le plus de documents de recherche approuvés aux olympiades des composants électroniques. L’Empire du Milieu considère comme priorité nationale le besoin d’accentuer l’utilisation, la recherche et le développement des hautes technologies. L’intelligence artificielle (IA) est incluse dans ces dernières.

Le ministère chinois des technologies de l’information et de l’industrie a confirmé cette orientation le 11 janvier 2023. Il a déclaré que pour cette année, l’expansion des secteurs émergents tels que l’IA constituait une priorité stratégique déterminante.

Les États-Unis ont été dépassés par le pays dans la recherche sur l’IA

L’Empire du Milieu a élaboré en 2017 un programme voué à soutenir le déploiement de l’IA. Il ambitionne de devenir le numéro un des centres d’innovation dédiés à cette technologie autour du globe à l’horizon 2030. L’académie chinoise des sciences détient d’immenses facultés de recherche. Rattachée à l’exécutif, elle constitue la plus grande institution consacrée à ce domaine dans le pays. Parmi les entités qui s’impliquent le plus sur le sujet se trouve aussi l’Université Tsinghua.

Dans la poursuite de son objectif, la Chine vient d’obtenir un résultat notable dans une étude d’Asia Nikkei. Il en ressort qu’elle demeure le leader indiscutable des d’articles de recherche relatifs à l’IA en dépit des sanctions américaines. Pour rappel, Washington a restreint l’exportation de composants électroniques vers le pays. Cette mesure a été adoptée afin d’empêcher les avancées chinoises dans le secteur des datacenters et des supercalculateurs.

Aussi bien en qualité qu’en volume, l’Empire du Milieu se classe largement devant les États-Unis. Le quotidien hongkongais explique que le République populaire doit une importante part de cette réussite à :

  • Huawei ;
  • Alibaba ;

Ces groupes, auprès desquels les consultants portés peuvent prospecter, font partie des 10 premières sociétés au niveau planétaire.

À savoir : Les consultants portés travaillent à la fois comme salariés et freelance. Le principal avantage du portage salarial, c’est donc qu’il permet de profiter des atouts des deux statuts en même temps (couverture sociale et liberté de choisir sa mission).

L’Empire du Milieu a réalisé un progrès notable depuis 2019

Concernant la qualité, l’enquête a estimé le nombre de documents sur l’IA visibles dans le décile des plus mentionnés à l’échelle mondiale. La Chine a surpassé le pays de l’Oncle Sam depuis 2019. Elle recensait 7 401 des articles les plus évoqués autour du globe en 2021. Ce chiffre traduit un écart de +70 % comparé à celui enregistré outre-Atlantique. En 2012, les Américains occupaient le premier rang avec 629 documents parmi les plus cités. L’Empire Céleste était alors en 2ème position avec 425 articles les plus cités sur l’intelligence artificielle.

Du point de vue de la quantité, celle de la Chine a réalisé un bond extraordinaire. Elle a grimpé à 135 000 en 2021, soit 110 000 de plus que neuf ans auparavant. Cette flambée traduit l’accélération de l’intelligence artificielle qui a commencé vers 2012, à l’époque de la démocratisation du deep learning. Nikkei Asia écrit que l’Empire du Milieu s’est toujours posé comme leader sur le plan du nombre de documents. Il en a présenté 43 000 en 2021, alors que le pays de l’Oncle Sam en a produit la moitié.

La Chine compte fournir davantage d’efforts pour maintenir son rang dans la recherche autour de l’IA. Un sujet qui continuera de figurer parmi les domaines de rivalité Pékin et Washington des années durant.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités

BMW et Deutsche Bahn adoptent les robots chiens

Deutsche Bahn et BMW intègrent les robots chiens de Boston Dynamics dans leurs opérations. A la Deutsche Bahn, ils vérifient les trains et détectent les éventuels problèmes au niveau des machines. Chez le groupe automobile allemand, le robot surveille la

Lire la suite »