La campagne de vaccination contre la grippe sera lancée d’ici le mois prochain

Table des matières
VACCINATION

Tous les ans, entre 2 et 6 millions de Français contractent la grippe. Une infection virale contagieuse dont la campagne de vaccination débutera d’ici la mi-octobre 2022. Ce dispositif sera mis en place à la même date que la campagne de vaccination contre le SARS-CoV-2. Le commencement de cette dernière dépend toutefois de la situation épidémique d’ici cette date.

Fin septembre 2021, la Haute autorité de santé (HAS) avait publié une recommandation sur la vaccination antigrippale et anti-coronavirus. D’après elle, un sérum contre la grippe dans un bras et un contre le SARS-CoV-2 dans l’autre n’occasionne aucun danger. Cette solution permet de surcroît de se prémunir avec efficacité contre les deux maladies, avait assuré cette instance. Selon l’organisme public, l’administration simultanée de ces deux vaccins aide à éviter tout retard dans l’inoculation de l’un d’entre eux.

Dans ce cadre, la campagne d’automne de vaccination contre le SARS-CoV-2 débutera bientôt. Elle commencera en même temps que celle de 2022-2023 contre la grippe saisonnière.

La vaccination accroît la résistance des patients à la grippe

Le 1er septembre dernier, la direction générale de la Santé a déclaré que les deux programmes seront lancés :

  • Le 6 septembre 2022 à Mayotte ;
  • Le 18 octobre 2022 en Guyane, à la Martinique, en Guadeloupe et dans l’Hexagone.

La vaccination antigrippale reste le moyen le plus efficace pour protéger les personnes les plus fragiles et éviter la maladie. Cette opération ne permet certes pas toujours de prévenir la contraction de la grippe, mais elle diminue le risque de :

  • Décès ;
  • Complications sérieuses.

Pour information, l’organisme n’est protégé contre cette pathologie que dans les 15 jours suivant l’inoculation du vaccin.

Pour les individus particulièrement exposés aux risques de forme sévère de la grippe, le vaccin contre la maladie est :

  • Remboursé dans son intégralité par l’Assurance maladie ;
  • Remis de manière gratuite à la pharmacie, à condition de fournir le bon de prise en charge.

Autrement dit, il ne requiert pas le recours à une mutuelle portage salarial.

La campagne vaccinale anti-coronavirus pourrait débuter plus tôt

La HAS recommande concrètement la vaccination contre la grippe pour :

  • Les aides à domicile opérant auprès de particuliers fragiles pour lesquels elles travaillent ;
  • Les proches des individus souffrant d’immunodépression ;
  • L’entourage des enfants de moins de 6 mois à risque de complications sérieuses. Le but étant de protéger les nourrissons ne pouvant pas faire l’objet de vaccination ;
  • Les individus sujets à l’obésité, soit avec un indice de masse corporelle dépassant ou correspondant à 40 kg/m² ;
  • Les femmes en période de grossesse ;
  • Les personnes vivant avec certaines affections chroniques énumérées dans le calendrier des recommandations vaccinales et vaccinations ;
  • Les individus âgés de 65 ans ou plus.

La DGS a précisé que l’entame de la prochaine campagne de vaccination contre le coronavirus est conditionnée par :

[…] L’absence de vague épidémique liée au Covid-19 avant l’automne. […]

Dans le cas contraire, le dispositif sera déployé dans l’immédiat. Le ministère de la Santé avait révélé cette information le 29 juillet dernier dans un Bulletin officiel.

Concernant la campagne de vaccination antigrippale, la saison 2021-2022 a touché :

  • 34,3 % des personnes à risque âgées de moins de 65 ans ;
  • 56,8 % des plus de 65 ans.

Ces chiffres ont été recueillis auprès de l’Agence nationale de santé publique.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités