Avec une levée de fonds, Avatar Medical tente de redéfinir la planification chirurgicale avec sa technologie

Avec une levée de fonds, Avatar Medical tente de redéfinir la planification chirurgicale avec sa technologie
Table des matières

Émanant des instituts Pasteur et Curie, Avatar Medical s’établit comme pionnière de l’innovation médicale. D’après cette société, presque un chirurgien sur 6 change d’avis après avoir eu recours à l’affichage en VR. Il s’agit en effet d’un taux important. Récemment, 5 millions d’euros ont été mobilisés lors d’une collecte de fonds, dans le but de mettre en vente son produit.

Dirigés par GO Capital, plusieurs investisseurs soutiennent également les projets d’Avatar Medical. Cette dernière a d’ailleurs reçu, durant le troisième trimestre 2023,  l’adhésion de la Food and Drug Administration (FDA). 

Avatar Medical a été créé en 2020 par des experts incluant des ingénieurs, des chirurgiens et des physiciens. La société cherche des solutions pour faciliter les étapes avant les opérations médicales. Pour cela, la conception d’un logiciel pour générer instantanément des rendus volumiques 3D en partant des images 2D représente l’alternative. Se consacrant désormais au développement du produit, la société souhaite l’appliquer en VR, avec un casque ou un écran classique.

Avatar Medical, révolution de la chirurgie avec la 3D et la VR

Avec le produit d’Avatar Medical, les experts en chirurgie ont la possibilité d’examiner les images médicales en 3D. Pour cela, il faut utiliser un casque de VR, compatible avec les casques disponibles sur le marché. L’injection récente de fonds dans l’entreprise a notamment permis de :

  • Faciliter la commercialisation du programme outre-Atlantique ;
  • Obtenir les autorisations nécessaires sur le marché européen ;
  • Intégrer le logiciel sur le cloud.

D’après les données de la start-up, les étapes de son utilisation sont assez simples :

  • Lancer l’application sur un PC ;
  • Accéder grâce à la base de données d’imagerie médicale de l’établissement hospitalier, au dossier d’un patient.

Après quelques instants, une représentation en trois dimensions est générée sur l’écran. Aux Etats-Unis ou en France, plusieurs établissements ont déjà adopté le logiciel. Parmi les clients d’Avatar Medical, l’on compte :

  • L’Institut Curie ;
  • La faculté de médecine de CUNY (New-York) ;
  • La fondation Lumière à l’hôpital Necker ;
  • L’Université Sorbonne ;
  • L’Université de Franche-Comté (Besançon) ;
  • Le CHU de Martinique.

Même si l’installation du logiciel est une réussite dans ces établissements, l’entreprise n’a pas encore vendu de licences. Le coût de celles-ci est estimé sur-mesure, mais est aussi très variable. Cela peut atteindre plusieurs dizaines de milliers, ou seulement quelques milliers d’euros annuels. Le tarif dépend surtout des utilisations, de la taille des institutions, de la localisation géographique.

La société pourrait considérer des partenariats axés mutuelle entreprise et portage salarial pour étendre sa présence dans le domaine de la santé.

L’utilisation du jeu vidéo Unity et de son moteur

D’après la cofondatrice d’Avatar Medical, le développement du logiciel s’appuie sur le moteur de jeu vidéo Unity. Pour cela, la start-up a collaboré avec des grandes marques comme Meta, HP ou encore HTC.

D’autres sociétés comme Siemens ou encore Philips proposent également des logiciels du même type. Néanmoins, Avatar Medical se distingue par l’installation d’une fonctionnalité : le  « one-click filter ». D’ailleurs, la cofondatrice de l’entreprise expose que :

« Nous pouvons aller sélectionner, dans les coupes de radiologie, un élément anatomique d’intérêt […]. Une analyse statistique est faite sur cette zone, et est appliqué le filtre qui va mettre en lumière une zone par rapport aux autres. Le rendu est directement exploitable ». 

La levée de fonds permettra ainsi à la start-up de finaliser son marquage CE, estimé à 300.000 euros. Cela aidera surtout à garantir la conformité de son software aux normes de l’Union Européenne. L’entreprise souhaite développer sa technologie afin qu’elle puisse être utilisée sur le cloud tout en servant un plus grand nombre d’utilisateurs.

Pour faire simple, Avatar Medical souhaite orienter ses recherches sur le développement d’un logiciel axé sur la phase pré-opératoire. Cela vise surtout à la simplification de la planification chirurgicale et à l’amélioration de la visualisation.

Il est également possible de prendre en considération les aspects liés à la mutuelle entreprise et portage salarial dans ce contexte.

L’entreprise n’écarte pas non plus la possibilité de développer un produit intégrant la 3D directement au bloc opératoire.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités

Portage salarial et formation

Pour gagner en performance et rester compétitif sur le marché du travail, poursuivre une formation est une alternative intéressante. Les consultants en portage salarial ne sont pas en reste. Cependant, ces derniers doivent considérer certains points essentiels afin de pouvoir

Lire la suite »