L’UGAP a choisi Crayon France pour la prestation de services Cloud

Businessman using tablet to transfer data on cloud computing, seamless data transfer and strong internet security, server based communication on social networks, servers and storage.
Table des matières

L’UGAP, dans sa quête de fournir des services cloud au secteur public, a initié un appel d’offres. C’est Crayon France qui s’est distingué en remportant le marché, surpassant ainsi CapGemini. Ce dernier n’a pas réussi à renouveler son contrat avec l’organisme public d’achat. Actuellement, Crayon a déjà mis en place une équipe spécialement dédiée à ce projet.

Crayon s’est engagé à ce que sa proposition pour l’UGAP soit pleinement fonctionnelle dès le début octobre. Ce laps de temps va principalement donner à l’entreprise l’opportunité de préparer le passage vers les systèmes établis par CapGemini. D’ailleurs, ce dernier était précédemment détenteur du marché. Il n’a pas réussi à renouveler son contrat.

D’après le directeur général de Crayon, les systèmes ont été mis en place par son prédécesseur. Ceux-ci sont actuellement exploités par 300 à 400 entités publiques. Il prévoit que ce chiffre pourrait augmenter de deux à trois fois dans les trois années à venir.

Crayon France remporte l’appel d’offres

La filiale française de la société norvégienne Crayon a ouvert ses portes fin 2012. Elle a d’abord concentré ses efforts sur le secteur privé. Depuis les quatre dernières années, elle a commencé à cibler de manière « significative » les entités publiques.

L’expansion des objectifs de l’entreprise de conseil en informatique a déjà entraîné des victoires dans des appels d’offres. Ces succès comprennent des contrats avec :

  • Le ministère de l’Éducation Nationale ;
  • Les syndicats mixtes Val d’Oise Numérique ;
  • Manche Numérique ;
  • La centrale d’achat public Cap’Oise Hauts-de-France.

Actuellement, Crayon France a été choisi par l’UGAP pour un contrat visant à fournir des services cloud au secteur public. Ce contrat a été remporté à la fin du mois d’avril. Il a une valeur potentielle de 600 millions d’euros sur une période de trois ans. Crayon a la possibilité d’une extension de deux cycles de 6 mois.

En anticipation de cette expansion, Crayon France a déjà constitué une équipe spécifique. Celle qui gérera les services pour son contrat avec l’organisme public d’achat. L’effectif total de l’entreprise augmenterait d’environ 30 personnes d’ici la fin de 2024. La moitié sera directement associée au contrat avec l’UGAP. Il est conseillé de réaliser un comparatif pour évaluer les différentes options disponibles.

L’équipe en question est établie pour aider les petites entités publiques, comme les mairies, moins expérimentées en PaaS et IaaS, selon le directeur général de Crayon.

Détails sur l’offre de Crayon pour UGAP

Crayon France est en collaboration avec l’éditeur SMLB Group. Ce dernier propose une solution de gestion des techniques de commandes pour les entités publiques.

Crayon France est chargé de deux principales responsabilités. Son directeur général a justement donné plus de détails sur l’une d’entre elles :

« Nous allons accompagner les clients de l’UGAP de façon impartiale, pour qu’ils choisissent, selon leurs besoins, leurs contextes et leurs schémas directeurs, les offre IaaS ou PaaS qui conviennent le mieux parmi celles de la quinzaine de fournisseurs sélectionnés par la centrale d’achat ». 

Aujourd’hui, la sélection de fournisseurs inclut principalement le trio composé de Google Cloud, Microsoft Azure et d’AWS. De plus, des entreprises françaises font également partie de cette liste, telles que :

  • Scaleway ;
  • Cloud Temple ;
  • OVHcloud ;
  • Scalingo ;
  • Orange ;
  • 3DS Outscale.

Il est conseillé de réaliser un comparatif détaillé pour choisir le fournisseur le plus adapté à ses besoins spécifiques.

Son second rôle sera de superviser les termes des contrats entre les hyperscalers choisis et les clients du secteur public. Ensuite, il aura la responsabilité de relier les structures de données. De plus, Crayon sera chargé de donner aux utilisateurs la possibilité d’accéder aux outils de mise à disposition offerts par ces fournisseurs.

Par ailleurs, Crayon a également la responsabilité de mettre en place des mesures pour les utilisateurs. Ces comptes rendus seront disponibles par le biais de NEXT 360.

Cette plateforme est une offre de son collaborateur SMLB. Ses rôles ne se limitent pas à cela. Elle propose également aux intervenants publics une plateforme pour rassembler et gérer leurs demandes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Votants: 0

Plus d'actualités